Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

                   MDL Aix











© Ronald Van Cauter, 2006

 

Chercher dans le catalogue de la bibliothèque



A vous de jouer !

13 février 2021 6 13 /02 /février /2021 18:00
Les conscrits dans le Beaujolais

              

Mais qu'est-ce-que sont les conscrits ?

Vous savez sans doute ce qu'est la conscription. Sinon, voici un petit rappel pour vous rafraîchir la mémoire : La conscription était le nom du service militaire national qui a eu lieu en France entre 1793 et 1997.

À l’origine, un conscrit était un jeune homme qui devait effectuer son service militaire. Au XIXème siècle, beaucoup d’hommes faisaient la fête avant de partir à l’armée. Lorsque le service militaire a été supprimé, beaucoup de régions ont vu cette tradition disparaître, ce n’est heureusement pas le cas dans toutes les régions de France, et aujourd’hui, nous allons nous intéresser plus particulièrement aux conscrits du Beaujolais. Il faut cependant savoir que la fête des conscrits est légèrement différente d’une ville à une autre et d’un village à l’autre. En effet, même si la capitale du Beaujolais, Villefranche-sur-Saône fête ses conscrits pendant une semaine, certaines villes à côté ne feront cela que sur un week-end par exemple. Nous y reviendrons un peu plus tard. Nous allons tout d’abord voir les origines des conscrits.

Pour vous situer, le Beaujolais, c'est ici : 

Les conscrits dans le Beaujolais

Et pour avoir un aperçu des communes qui font partie du Beaujolais, c'est ici : 

Les conscrits dans le Beaujolais

I) Une tradition assez ancienne

Il existe plusieurs légendes sur le début des conscrits. Nous allons voir la principale qui est aussi la plus répandue. Selon certaines personnes, en 1880, Charles Hugand, un habitant de Villefranche-sur-Saône aurait créé La Vague, c’est-à-dire un défilé dans les rues de la ville pour les hommes tirés au sort qui devaient aller faire leur service national. En 1905, le tirage au sort est supprimé et les hommes défilent avec leur classe. Les classes dépendent de l’année de naissance des personnes. Un homme né en 1921 sera de la classe en 1 car le dernier chiffre de son année est 1. Chaque année, les hommes nés la même année se rassemblent et défilent dans Villefranche. Les jeunes hommes de 20 ans faisaient la fête avant d’effectuer leur service militaire ou avant de partir à la guerre. Depuis le Second Empire (1852 – 1870), les hommes défilent en costume noir et avec des gibus c’est-à-dire des chapeaux noirs haut de forme. Cependant, une charte a été rédigée afin de limiter le nombre de personnes, et de faire la fête tout en évitant les éventuels débordements.

Photographie des conscrits de Villefranche de la classe 1904 issue du livre "Mémoires en Images Villefranche-sur-Saône" aux éditions Alan Sutton

Photographie des conscrits de Villefranche de la classe 1904 issue du livre "Mémoires en Images Villefranche-sur-Saône" aux éditions Alan Sutton

II) Et aujourd’hui ?

               Aujourd’hui, les conscrits se font avec plusieurs classes ensemble, c’est ce qu’on appelle les interclasses. Les classes 1951, 1961, 1971, 1981, etc. jusqu’à nos jours vont défiler ensemble. Les festivités durent plusieurs jours voire une semaine selon les communes. À Villefranche-sur-Saône, la « retraite aux flambeaux », le défilé humoristique a lieu le vendredi. Puis une remise des clés de la ville aux 20 ans est effectuée. Le samedi, les conscrits se rejoignent pour faire les traditionnelles photos puis l’après-midi, les fanfares défilent dans la ville. La Vague se passe donc le dimanche. Les conscrits, en smoking noir, se tiennent généralement par les bras et défilent dans la ville, accompagnés par les fanfares. C’est un moment très festif qui met en avant le régionalisme local mais qui permet aussi de garder un lien entre les générations. À Villefranche, seuls les hommes défilent mais ils sont assez nombreux puisqu’en 2018, les conscrits étaient un peu plus de 300. Si vous voulez un aperçu de la fête des conscrits, je vous recommande cette vidéo publiée par la mairie de Villefranche-sur-Saône. à Villefranche-sur-Saône - Fête des Conscrits 2018 - YouTube

La tradition continue aussi dans les communes les moins grandes comme ici à Belleville-en-Beaujolais en 2016, ville qui contenait à l'époque 12 971 habitants. Il existe quelques petites différences à Belleville notamment le fait que les femmes peuvent aussi faire leurs conscrits. On les appelle alors des conscrites. À Belleville, les 10 ans et les 19 ans participent aussi à la fête. à Belleville-en-Beaujolais - Fête des Conscrits 2016 - YouTube

 

Photographie de la classe en 9 des Ardillats, prise en février 2019 (image personnelle)

Photographie de la classe en 9 des Ardillats, prise en février 2019 (image personnelle)

Aujourd'hui, les conscrits ont un gibus et une cocarde qui permet de mettre en avant chaque classe. Les 10 ans ont traditionnellement des rubans bleus blancs rouges. Les 20 ans sont en verts, les 30 ans en jaune, les 40 ans en orange, les 50 ans en rouge, les 60 ans en bleu, les 70 ans en violet, les 80 ans en bordeaux. Les 90 ans et les 100 ans sont généralement en bleu blanc rouge. Les 18 et les 19 ans portent quand-à-eux un chapeau de paille entouré d'un ruban, bleu pour les garçons de 18 ans, rose pour les filles de 18 ans et bleu blanc rouge pour les 19 ans

La panoplie complète d'un conscrit de 19 ans : le gibus, la cocarde et le sifflet (image personnelle)

La panoplie complète d'un conscrit de 19 ans : le gibus, la cocarde et le sifflet (image personnelle)

Quelques photos de La Vague (images personnelles)

Quelques photos de La Vague (images personnelles)

Pour conclure, nous pouvons dire que la fête des conscrits est une tradition ancrée dans le Beaujolais et qu'elle fait partie intégrante de la vie des habitants. Et puis, si jamais, vous passez dans le Beaujolais un jour, renseignez-vous ! Vous pourrez peut-être voir les conscrits en vrai !

Partager cet article
Repost0

commentaires



A vous de jouer !