Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

                   MDL Aix











© Ronald Van Cauter, 2006

 

Chercher dans le catalogue de la bibliothèque



A vous de jouer !

6 septembre 2019 5 06 /09 /septembre /2019 17:54

Qu’est-ce que la littérature d’horreur ?

C’est avant tout un genre littéraire qui s’inscrit dans le registre de la peur et est considéré comme un sous genre du roman fantastique. Il cherche à susciter chez le lecteur l’angoisse, le frisson voire l’inquiétude. Il met souvent en scène des phénomènes et protagonistes surnaturelles tels que des vampires, des fantômes, des loup-garou et d’autres monstres, souvent moins connus.

 

Les origines :

En dehors des mythes et de la mythologie, la littérature d‘horreur serait vraiment apparût au moment de l’Inquisition, avec l’apparition et l’obsession pour la sorcellerie. Cependant, deux œuvres seraient de fortes influences pour les auteurs et le courant actuel. La première, en 1307, n’est autre que l’œuvre de Dante, Divine Comédie : l’Enfer où il donna une image de Lucifer qui influencera les auteurs. L’autre œuvre marquante est celle de John Milton, Paradis Perdu, publié en 1667. Au cours du siècle suivant, l’horreur va être liée à la religion et va plus être représenté à travers des œuvres liées à la comédie dramatique ou à la tragédie. Parmi ses œuvres on peut citer le Malleus Maleficarum publié en 1486, manuel qui codifient les croyances mais incitant la chasse aux sorcières.  On peut également citer Hernani de Victor Hugo ou encore La Tragédie espagnole de Thomas Kyd. On peut donc voir que le thème de l’horreur a évolué et n’est plus traité de la même manière qu’aujourd’hui mais reste cependant ancrée dans l’histoire.

 

Par la suite, cette littérature va évoluer vers de nouveaux styles parmi lesquels on peut citer le roman gothique ou encore le roman noir. C’est en mélangeant plusieurs styles que les personnages et auteurs emblématiques font faire surface. On pense notamment à Mary Shelley qui va créer, à partir d’un livre réalisé sur les bases du romantisme, un des personnages les plus célèbres et les plus adaptés au cinéma, Frankenstein (1818). Le vampire fera également son apparition dans la même période (1819) grâce à Polidori qui publia Le Vampire, dans le New Monthly Mangazine. Le personnage du vampire sera d’ailleurs développé plus tardivement par Bram Stocker, qui créera la base du vampire moderne avec le célèbre Comte Dracula. Au fil du temps, bien d’autres auteurs connus vont également s’imposer dans ce genre, comme Edgar Allan Poe, qui va produire un bon nombre de contes macabres ou encore Charles Dickens, qui va écrire des nouvelles parlant de fantômes, d’esprit, etc.

Cette littérature va avoir pour but de déranger le lecteur, de le troubler à travers des scènes souvent violentes et des détails horribles et sanglants à l’époque. On va d’ailleurs parler au 19°siècle, avec l’apparition de la révolution industrielle, d’un nouveau style, réservé aux gens de la populace, le Penny Blood. Cette production sous ce nouveau style va être à moindre coûts et va raconter des histoires macabres fictives. Durant cette période on peut nommer Thomas Peckett Prest et James Malcolm Rymer, auteurs et créateurs de Sweeney Todd, célèbre personnage qui va être repris, au 21°siècle par Tim Burton et adapté en film sous le nom de Sweeney Todd : Le diabolique barbier de Fleet Street.

C’est un peu plus tard que cette littérature va devenir de plus en plus réelle et ne plus être de la simple fiction. Les auteurs vont s’inspirer de personnages de la vie quotidienne ou encore des faits réels, ce qui va rendre ce genre plus dur, plus abrupte dans lesquelles ont peu citer L’étrange cas du Dr. Jekyll et Mr. Hyde, de Robert Louis Stevenson. D’autres auteurs connus vont se lancer dans la littérature d’horreur et vont produire des œuvres macabres magnifiques, notamment Charles Baudelaire, Guy de Maupassant ou encore Paul Verlaine. A cette période, c’est-à-dire vers la fin du 19°siècle, ce genre va servir aussi à dénoncer la société, ce qu’elle est, c’est-à-dire une période où l’individu se soucie peu des autres, avec des plus en plus de violences et décadence.  C’est d’ailleurs durant cette période que l’on va voir apparaître l’un des pires serial killers de tous les temps, Jack l’éventreur, qui aura droit en 1913, à un roman narrant son histoire.

L’horreur moderne va prendre place durant cette transition, fin 19°siècle. H.G. Wells va, par exemple, mélanger fantastique et horreur afin de créer La Guerre des mondes. Ce seront ensuite des auteurs comme Lovecraft ou Robert W. Chambers qui propulseront les fantômes dans l’air moderne.

Aujourd’hui encore l’horreur, l’épouvante est bien présente dans la littérature et on peut facilement dire qu’elle s’inspire des auteurs du passé et notamment de leurs personnages emblématiques. Parmi les auteurs connus d’aujourd’hui nous pouvons citer Stephen King ou encore Anne Rice qui abordent, certes les thèmes connus comme les vampires, les loups-garous, les zombies, mais tentent de créer autre chose, un autre univers, comme dans Carrie où c’est le phénomène de télékinésie qui est développer. Ces thèmes sont aujourd’hui, aussi développer pour les enfants, notamment avec R.L Stine, auteur de la célère série de livre Chair de Poule destinée aux adolescents. 

 

Beaucoup d’adaptations des livres cités et autres vont être réalisées au cinéma ou en série. De nombreux réalisateurs ont entrepris d’adapter Dracula, Frankenstein ou encore Dr. Jekyll et Ms. Hyde et il y a donc aujourd’hui énormément de films, plus ou moins anciens sur ces personnages. Des séries comme Penny Dreadful, Castle Rock, L’Exorciste ou encore Les Contes de la Crypte son directement inspirés de romans ou bande-dessinés d’horreur. D’autres livres ont bien évident eu droit à leurs adaptations parmi lesquels on peut citer, Je suis une légende, Misery, The Mist, L’exorciste, Shining, etc..

En conclusion, on peut affirmer que malgré le fait que cette littérature soit parfois considérée comme un sous genre, elle reste imprégnée dans la société et ce depuis un bon moment déjà et je pense, du moins j’espère, qu’elle continuera à évoluer et à se développer au fur et à mesure du temps qui passe.

 

                                                                                                          Jessica Castor.

Partager cet article
Repost0

commentaires



A vous de jouer !